La grande saga des ingrédients du Nutella

Articles récents

Covid-19 — le vaccin en spray nasal est-il efficace ?

Le Covid-19 est pour l’heure la pandémie qui sévit et est au cœur de l’actualité. Face à cette pandémie, une solution radicale...

Les 5 meilleurs conseils de Pros pour réussir les entraînements à la maison

En raison d'un besoin de distanciation sociale et de fermetures de salles de sport à la lumière de Covid-19, la plupart d’entre...

Pourquoi personnaliser des objets jetables

Personnaliser des objets jetables est l’une des tendances du moment. Parmi les objets jetables personnalisables, l’on retrouve souvent les gobelets. Ils sont...

Les top 4 adabteurs USB-C jack à utiliser

Les appareils mobiles abandonnent la prise casque à un rythme effréné. Si votre nouveau smartphone Android ou Apple iPad Pro est livré...

Quand et à quelle fréquence devriez-vous prendre du CBD

Depuis quelque temps, nous entendons souvent parler de CBD. D’après certaines études, ce cannabinoïde aurait des effets thérapeutiques très puissants. Il serait...

La célèbre pâte à tartiner Nutella rend addict quiconque oserait porter ne serait-ce qu’une seule cuillère à sa bouche. Résister à son onctuosité incomparable et à son délicieux goût de chocolat aux noisettes semble vain. Devenu un véritable succès planétaire, Nutella peut facilement être qualifié de drogue au même titre que la cigarette ou l’alcool. En cas de stress ou de petit coup de blues, il suffit de se ruer sur le pot de Nutella pour retrouver le sourire et voir la vie en rose.

Le petit-déjeuner familial et le goûter ne seraient pas aussi plaisants sans cette invitée de marque, la star incontestée des tartines et des crêpes. Face à ce produit mythique qui a su conquérir le cœur des Français, les plus grands consommateurs de Nutella dans le monde, le beurre et la confiture font bien pâle figure. Il est donc légitime de se demander si Ferrero ne garde pas secrètement des ingrédients mystères. Quelle est la composition de cette pâte à tartiner si irrésistible au point de faire succomber même les moins gourmands et les plus écolos d’entre vous?

1 – De la vanilline

La vanilline est la molécule naturellement présente dans la gousse de vanille et la plus odorante. Ce composant reproduit alors dans le Nutella toutes les caractéristiques de l’arôme puissant de la vanille. Son agréable parfum met réellement en valeur tous les arômes de l’ensemble des ingrédients et sans cet ingrédient fondamental, le Nutella ne serait pas aussi gourmand.

En revanche, cet arôme artificiel renferme du glutamate monosodique connu sous le nom de E621 qui n’a aucun avantage pour la santé et stimulerait le système de récompense du cerveau pour nous donner envie de consommer davantage de Nutella. De nombreux scientifiques sont convaincus qu’il est la cause de l’apparition de plusieurs troubles neurologiques comme les migraines et surtout de maladies neurodégénératives, ou encore certains troubles endocriniens et de l’obésité. Or, seulement 1,5 décigramme de vanilline est présent dans un pot de Nutella. La quantité est si faible que les éventuels dangers de cet élément sont inexistants.

2 – De la lécithine de soja

Pour le fondant de la pâte à tartiner, la lécithine de soja assure le mélange harmonieux et onctueux de tous les ingrédients. Seuls quelques grammes de cet émulsifiant se retrouvent dans la recette de Nutella. Il s’agit ici d’un produit naturel extrait de la graine de soja ou de tournesol, garanti sans OGM. Ferrero insiste fermement sur ce point car dans la plupart des aliments transformés, la lécithine de soja est avant tout un produit de déchets du soja contenant des pesticides et des solvants.

Ainsi, le Nutella préserve l’environnement en évitant de polluer les sols. La marque prend également soin de la santé humaine puisque dénué de ces substances toxiques industrielles, le Nutella épargne la survenue d’allergies et entretient l’immunité des intestins ainsi que la fertilité. Par ailleurs, la lécithine de soja allonge la durée de vie du Nutella en prévenant sa détérioration, ce qui en fait un excellent conservateur.

3 – Du lait écrémé et du lactosérum en poudre

Le lait s’impose comme la meilleure source de calcium de notre alimentation indispensable à la minéralisation des os et des dents. La présence de protéines et de phosphore renforce ses bienfaits utiles à la régénérescence des tissus. Comme l’indique le verre de lait qui orne l’étiquette de Nutella, la recette contient du lait de l’ordre de 6,6 %. L’ingrédient est utilisé sous forme de poudre de lait écrémé provenant de France, notamment de Normandie, et de Belgique.

Ferrero intègre également dans le Nutella de la poudre de lactosérum 100 % française. Ce petit-lait a longtemps été considéré comme un sous-produit des déchets de la production de fromage. Désormais, sa valeur nutritive est reconnue. Cet additif riche en lactose et en protéines, et pauvre en matières grasses, coagule la pâte à tartiner en stabilisant les émulsions grasses. Les laits sont strictement analysés afin de garantir l’absence de salmonelles et donc une qualité absolue. Par ailleurs, l’entreprise n’attend jamais plus de dix jours suivant la livraison du lait pour l’incorporer à la préparation du Nutella.

4 – Du cacao

Considéré comme la nourriture des dieux, le cacao possède des vertus intéressantes d’un point de vue gustatif et nutritif. Nutella sélectionne soigneusement ses fèves de cacao originaires d’Afrique de l’Ouest. La totalité de l’approvisionnement en cacao est certifiée durable et issue du commerce équitable afin de respecter l’environnement naturel mais aussi le travail des petits producteurs tout en améliorant les revenus des agriculteurs. Pour intégrer un cacao haut de gamme dans la recette de Nutella, Ferrero récolte uniquement les cabosses bien mûres en automne. Les généreuses pluies d’été leur ont été bénéfiques et leur ont apporté toutes les saveurs attendues d’un chocolat haut de gamme.

Pour obtenir le goût final de la fève de cacao, celle-ci est fermentée durant une semaine puis séchée au soleil. Après cette étape, les fèves de cacao sont expédiées depuis la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Nigéria, torréfiées et transformées en poudre de cacao dans l’entreprise familiale Ferrero selon des connaissances traditionnelles pour assurer une bonne transformation et donc une qualité optimale. Enfin, Ferrero vérifie la qualité de cet aliment divin tout au long de la filière. C’est pour cela que les fèves arrivent crues afin de pouvoir maîtriser toutes les étapes de transformation des fèves de cacao.

5 – Du sucre

La saveur sucrée nous replonge dans notre enfance et déguster du Nutella, c’est revivre instantanément de merveilleux moments empreints de nostalgie. Mais aussi, le sucre demeure nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme qui se réveille en douceur. Il apporte de l’énergie pour bien démarrer la journée et se présente comme un coup de pouce indispensable avant de pratiquer un sport.

Néanmoins, l’excès de sucre est pointé du doigt par les nutritionnistes qui est à l’origine de l’obésité, de maladies cardiovasculaires et de diabète mais aussi de troubles digestifs, respiratoires et nerveux et c’est pour tout cela qu’il est essentiel de consommer le Nutella de manière raisonnable. Le sucre qui compose le Nutella est extrait de betteraves produites essentiellement en France. Ferrero surveille son parcours depuis le champ jusqu’au pot de Nutella afin de garantir une qualité répondant aux exigences des consommateurs. Ainsi, les grains de sucre doivent être parfaitement calibrés et d’une extrême pureté cristalline. L’entreprise familiale récolte les plus belles betteraves qui ont pris le temps de mûrir avant d’être ramassées de septembre à décembre.

6 – De l’huile de palme

Les palmiers à huile sont accusés de nuisances sur l’environnement, provoquant une déforestation massive. En effet, l’extraction de l’huile de palme ravage des forêts entières, détruisant l’habitat naturel de la faune à travers le monde. Les nutritionnistes s’accordent à dire que l’huile de palme est toxique à cause des graisses saturées qui engendrent des problèmes cardio-vasculaires et augmente le taux de cholestérol sanguin.

Etant donné qu’il est impossible de la supprimer puisqu’il s’agit de la seule huile capable de donner la texture onctueuse si caractéristique de Nutella, Ferrero utilise une huile de palme provenant intégralement d’une filière certifiée respectueuse de l’environnement. Elle est récoltée en Malaisie et Papouasie Nouvelle Guinée et respecte également l’intégrité économique et sociale des cultivateurs. Composé d’huile de palme à hauteur de 20 %, le Nutella n’est en rien dangereux à la santé dès l’instant où la pâte à tartinée est consommée dans le cadre d’une alimentation équilibrée. En termes de matières grasses, le Nutella arbore un profil nutritionnel proche de celui du beurre.

7 – Des noisettes

Ferrero intègre 13 % de noisettes de grande qualité à sa recette pour donner le goût unique du Nutella. Elles sont sélectionnées en Italie et en Turquie auprès des exploitations familiales où elles sont récoltées à la main. Elles sont rigoureusement contrôlées afin de garder que les plus gros calibres et les plus savoureuses. Les noisettes sont torréfiées par taille afin de les griller à la même vitesse.

Ces délicieux petits fruits secs sont ensuite finement broyés pour se transformer en une aromatique purée, dénommée manteca. Particulièrement riches en manganèse, en cuivre et en vitamine E, les noisettes possèdent bien des vertus. Leurs acides gras insaturés, leurs stérols végétaux, leurs fibres et leurs antioxydants jouent un rôle protecteur et ainsi, les noisettes luttent contre le diabète de type 2, font baisser le cholestérol sanguin et réduisent les risques de pathologies cardiovasculaires. Enfin, les noisettes diminuent le risque de développer des calculs biliaires et le cancer du côlon.

author

Emma Hayes

There I was in a hot yoga studio with plenty of bright natural light and bending myself into pretzel like positions for the very first time.

instagram